Marie Stuart, Rose d’Ecosse ou la conjuration des Lords 1ère le 9 septembre 2017, Paris, Théâtre du Nord-Ouest (Interview)

Marie Stuart est entrée dans l’histoire à la fine de sa vie. Ce 8 février 1587, décapitée à seulement 44 ans et des années d’emprisonnements sur l’ordre de sa cousine la Reine Elisabeth 1ière.

Devenue reine d’Ecosse trois jours après sa naissance, à la mort de son père  Jacques V, c’est sa mère Marie De Guise  qui assurera  la Régence et enverra  l’enfant  à peine âgée de 6 ans à la cour de France faire son éducation. Élevée avec le roi Henri II à la cour de France,  instruite dans  une culture raffinée et de qualité  des gens comme  Joachim  Du Bellay ou Pierre de Ronsard. Elle épousera le Dauphin DE France  en 1558 qui malheureusement de santé fragile meurt à 17 ans, alors  le cœur serré,  Marie Stuart doit retourner en Ecosse.

Elle se retrouve alors  face à un royaume déchiré  aux antipodes de la cour de France, aux prises  avec  complots, vengeances,  meurtres, sur fond de dissension entre chefs de clans et de religion entre catholicisme et réforme entrainée par John Knox  passé au Calvinisme.

Véritable héroïne de roman, elle fut sans doute la première souveraine féministe à choisir ses amours ce qui concourra  également à sa perte à sa perte. La jalousie et l’augure d’une femme pouvant accéder au trône d’Ecosse  attiseront plus encore  les tensions des Lords qui seront le bras armé pour l’amener à l’échafaud

Flo Quentin -Herfort  a écrit cette pièce comme un thriller appuyée sur les archives solides puisées au cœur même des archives nationales d’Ecosse et en s’appuyant également sur des historiens  renommés.  C’est une pièce moderne sur une trame historique incontestable qui pose un regard sans concession sur la cour d’Ecosse dans une période troublée.

Cette pièce est servie par des acteurs confirmés qui se sont approprié les personnages  plus encore que l’auteure, par une musique originale de Richard Sanderson, des costumes Luc Darribère et une mise en scène d’Olivier Bruaux.

A voir à partir du 9 septembre 2017 au théâtre du NORD-OUEST à PARIS –

13, rue du Faubourg-Montmartre, dans le 9ᵉ arrondissement de Paris.

DATES DES REPRESENTATIONS 9 / 10 / 18 / 20 / 24 SEPTEMBRE  au théâtre du NORD-OUEST à PARIS

INTERVIEW DE FLO QUENTIN-HERFORT et OLIVIER BRUAUX