VINCENT DUCREY « LE CIRQUE MOLIER » (Sous la direction de Raphaël Turcat Beaux Arts Editions ( Interview)

Le Cirque Molier, c’est l’histoire d’un passionné et autodidacte, Ernest Molier, qui fonde le premier cirque amateur à Paris, en 1880, dans l’hôtel particulier qu’il a lui-même imaginé. La passion des arts équestres, notamment des belles amazones, des animaux et de l’escrime le pousse à construire un manège chez lui, puis à organiser une première représentation avec ses amis pour, finalement, transformer son hangar privé en centre d’influence du Tout-Paris. Des spectacles sensationnels, des personnalités de la haute société devenues acrobates, un lieu où tous les mondains et (demi-) mondaines se croisent : de gentille réunion d’amateurs, le cirque de la rue Benouville devient une institution dans le Paris de la Belle Époque.

INTERVIEW DE  VINCENT DUCREY

PHILIPPE NICOLAS « LES AMES PEINTES » Editions Cohen & Cohen ( Interview)

Le Louvre est le théâtre de phénomènes étranges. Un homme est retrouvé mort au pied d’une toile. La Joconde perd le sourire. Un homme ne paraît pas surpris : le président du Louvre. Quel incroyable secret le patron énigmatique a-t-il découvert dans les portraits de Léonard de Vinci en menant des expériences dans les laboratoires souterrains du musée ? Un inspecteur mène l’enquête. Une histoire fantastique, policière et sensuelle au cœur du Louvre.

INTERVIEW DE PHILIPPE NICOLAS

Continuer la lecture de « PHILIPPE NICOLAS « LES AMES PEINTES » Editions Cohen & Cohen ( Interview) »

NICOLAS CHAUDUN « L’ ILE DES ENFANTS PERDUS » Editions Acte Sud ( Interview)

Au printemps 1947, Marcel Carné et Jacques Prévert ont tourné un film à Belle-Île-en-Mer, La Fleur de l’âge. Celui-ci s’inspirait de la mutinerie survenue en 1934 dans le bagne d’enfants érigé non loin du Palais, le principal port de l’île. Il y était question d’amours impossibles entre un mutin en cavale (Serge Reggiani) et une riche estivante (Arletty), entre une jeune îlienne (Anouk Aimée) et un innocent mis en cage… De cette nouvelle collaboration, la huitième, le public attendait un chef-d’œuvre du même tonneau que Le Quai des brumes ou Les Enfants du paradis. Et, en effet, de l’avis unanime de ceux qui en avaient visionné les premières séquences, cette cuvée promettait un sommet. Mais le chantier resta en suspens, interrompu par les vents contraires. Et du film inachevé, pas une séquence ne subsiste, ni même un rush. Rien donc, sinon quelques photographies de plateau. Malchance ? Torpillage ? La malédiction susciterait pas mal de rumeurs et autant de fausses pistes…

I NTERVIEW DE NICOLAS CHAUDUN

Continuer la lecture de « NICOLAS CHAUDUN « L’ ILE DES ENFANTS PERDUS » Editions Acte Sud ( Interview) »

MICHELE DASSAS : « A LA LUMIERE DE RENOIR » Ed Ramsay (Interview)

Elève, muse, amie, complice : voici ce que fut Jeanne Baudot pour Renoir pendant plus de vingt-six ans. Elle vouait au maître une admiration sans bornes que la passion commune pour la nature et ses beautés exacerbait. Que de moments précieux et joyeux partagèrent-ils ! Dès son plus jeune âge, évoluant au coeur de la sphère privilégiée d’intellectuels, d’artistes et de collectionneurs parisiens de la Belle Epoque, cousine de Paul Gallimard, amie des petites Manet, de Degas, Mallarmé, Maillol, Maurice Denis, Valéry et de tant d’autres, Jeanne ne pouvait que succomber à l’appel de l’Art.
La peinture l’ensorcela. A la lumière de Renoir tente de percer le secret de cette folle passion aux vertus rédemptrices. « Grâce à la peinture, j’ai éprouvé dans ma vie des émotions et des joies esthétiques qui m’élevèrent dans le royaume de la Beauté pure et m’immunisèrent contre tant d’atteintes terrestres. », dira-t-elle dans ses souvenirs.

Préface de Jean-Marie ROUART de l’Académie Française.

INTERVIEW DE MICHELE DASSAS

Loïc ALLIO « LE BOUTON AU FIL DU TEMPS » OLISOUELLE Editions (Interview)

Au travers d’une sorte de dictionnaire amoureux, Loïc ­Allio nous emmène avec lui au fil du temps et de ses voyages peuplés d’anecdotes à la découverte de la face cachée du bouton. Souvent sur un ton léger, voire humoristique, tout en s’appuyant sur une solide documentation, il nous guide à travers les innombrables boutons produits au cours du temps pour nous en montrer l’essentiel et en comprendre le fil conducteur.

Plutôt que de nous décourager avec des textes trop savants ou difficiles à lire, la part belle est laissée aux boutons photographiés en haute définition, afin de laisser le lecteur apprécier par lui-même la beauté des objets. Tout est fait pour une promenade agréable et instructive en compagnie, de temps à autre, de l’inspecteur Beutone, membre éminent du FBI (French Button Investigation).

olisouelle editions

For English speakers customers, there is an English version of the book:
a button Odyssey

INTERVIEW DE LOÏC ALLIO

JEAN LOUIS GUILLEMAIN « L’ART DU FAUX » Edition le PASSAGE (Interview)

De la tiare du Louvre aux chaises de Versailles, depuis plus d’un siècle le monde de l’art a été ébranlé par de nombreuses affaires de faux qui ont mis en cause l’autorité des experts et des marchands, et ont parfois atteint les plus honorables institutions comme le Metropolitan Museum de New York et le British Museum, le musée du Louvre et le château de Versailles. La presse s’en est emparée, le public s’en est délecté.

JEAN LOUIS GUILLEMAIN

Continuer la lecture de « JEAN LOUIS GUILLEMAIN « L’ART DU FAUX » Edition le PASSAGE (Interview) »

HUGHES JACQUET « VERSAILLES, OUTILS ET MATERIAUX » Acte Sud/Château de versailles (INTERVIEW)

« On dirait que tout a commencé à Versailles. Selon l’intonation, on le dirait comme le début d’une fable ou comme une découverte renouvelée. Il n’empêche… Tout y a sans doute commencé en effet par l’immensité d’un chantier né de nulle part ou plutôt de l’ambition d’un roi. Un chiffre suffit à dire cette démesure : plus de 30 000 ouvriers attachés en même temps aux travaux colossaux commandés par Louis XIV.
Et puis, des artisans, des artistes qui feront du château de Versailles, dans tous les domaines, un modèle. A travers eux, c’est à une visite inédite à Versailles que nous invite ce livre. Terre et pierre, métaux et bois, verre et tissus… la visite est singulière qui nous entraîne de pays en province à la recherche des meilleurs fournisseurs, qui nous fait côtoyer marchands et confréries, manufactures et académies, apprécier un devis, suivre les caprices d’une commande ou les aléas de la mode ».
Catherine Pégard

INTERVIEW DE HUGHES JACQUET

MICHEL FEUILLET : L’ÉVANGILE EN MAJESTÉ. JÉSUS ET MARIE SOUS LE REGARD DE DUCCIO Editions Mame ( Interview)

Sienne, 9 juin 1311. La Maestà, le plus grand retable jamais peint, quitte l’atelier de Duccio di Buoninsegna pour rejoindre la cathédrale. La foule en liesse découvre ce chef-d’œuvre absolu. Avec ferveur, on contemple La Vierge à l’Enfant en Majesté, on suit du regard les nombreuses scènes évangéliques figurant l’enfance, la vie publique, la Passion et la Résurrection du Christ.
Aujourd’hui, au Musée de l’œuvre du Dôme, s’impose avec force ce cycle de tableaux qui célèbre magistralement les actions et les paroles de Jésus. Duccio, héritier de la tradition byzantine des icônes, peint l’Évangile en majesté.

INTERVIEW DE MICHEL FEUILLET

Continuer la lecture de « MICHEL FEUILLET : L’ÉVANGILE EN MAJESTÉ. JÉSUS ET MARIE SOUS LE REGARD DE DUCCIO Editions Mame ( Interview) »

SANDRINE ROSENBERG  » Château de Versailles » Editions du Chêne ( Interview)

Des photographies  grandioses, des archives aux couleurs éclatantes, des pages  qui se déplient et se replient à l’infini pour mettre  en lumière ce Versailles insolite si convoité.

Ce livre d’exception en partenariat avec le Château de Versailles vous offre un « petit inventaire » du Château en 100 notices illustrées sans classement chronologique ni thématique.  Ludiques ou insolites, spectaculaires ou méconnues, elles vous plongeront dans l’histoire (et les histoires) de ce lieu emblématique.

Saviez-vous que Fred Astaire y a dansé pour les GI ? Qu’il existait une ménagerie peuplée d’animaux exotique ? Que les vestiges d’une terrasse se cachent sous la voûte de la galerie des Glaces ? 

INTERVIEW DE SANDRINE ROSENBERG

LAURENT DEQUICK « GRAND CANAL  » Editions du Chêne (Interview)

Le Grand Canal de Venise dans votre salon !
5 km à photographier / 4500 photos / 300 images retenues

Le Grand Canal, qui traverse la ville, est généralement la première chose que l’on découvre à Venise. Les palais vénitiens qui le bordent, joyaux de la Sérénissime, témoignent à eux seuls de la grandeur, de la puissance, et de la beauté de la ville, tandis que les places, les embarcadères, les ponts, témoignent de son activité. Le bateau est de loin la meilleure solution pour le découvrir.

C’est cette vision, frontale et systématique, que nous propose Laurent Dequick., dans un dépliant spectaculaire de 38 m de long !

INTERVIEW DE LAURENT DEQUICK