BLUES : SUPERDOWNHOME un duo punk & rock’n’roll & blues à l’italienne sortie le 23/04 – Dixiefrog SUPERDOWNHOME un duo punk & rock’n’roll & blues à l’italienne sortie le 23/04 – Dixiefrog

 

Le parcours du duo Superdownhome formé en 2016 est incroyable . Ancrés dans la tradition du blues rural,  Beppe Facchetti et Enrique Sauda  y ajoutent leurs inspirations personnelles faites de rock ‘n’ roll, de country, de folk et de punk. Seasick Steve et Scott H. Biram sont les deux artistes les ayant le plus inspirés.

De Seasick Steve ils ont choisi d’utiliser des « outils » tels que la Cigar Boxes et le Diddley Bows. Et de Scott H. Biram ils ont adopté l’approche minimale et ce mélange subtil entre les ambiances douces et sauvages.

En 2017, ils sortent un EP éponyme ainsi qu’un album  « Twenty-Four Days », avec une contribution de Popa Chubby sur deux titres…

Continuer la lecture de « BLUES : SUPERDOWNHOME un duo punk & rock’n’roll & blues à l’italienne sortie le 23/04 – Dixiefrog SUPERDOWNHOME un duo punk & rock’n’roll & blues à l’italienne sortie le 23/04 – Dixiefrog »

LAROCHE VALMONT Interview autour de la Tournée STARS 80 et de son Best Of 36 versions inattendues de ‘Tas le Look Coco »

Comme tous les spectacles, la tournée « STARS 80  »  réunissant Sabrina – Jean-Luc Lahaye – Zouk Machine, Christiane – Emile et Images, Emile, Mario et Jean-Louis – Début de Soirée, William – Joniece Jamison – Patrick Hernandez – Plastic Bertrand – Jean-Pierre Mader – Cookie Dingler – Phil Barney – Alec Mansion – Laroche Valmont est à l’arrêt à cause de la COVID 19.

Laroche Valmont évoque la situation de la tournée et les perspectives  à et revient sur son Best Of « T’as le look Coco »‘ 36  versions inattendues qui font le tour du Monde

INTERVIEW DE LAROCHE VALMONT POUR MUSICBOX Web RADIO

www.musicboxtv.com

Plus de 10 ans de succès et 4 500 000 spectateurs, ça se fête ! Les artistes emblématiques de Stars 80 annoncent une nouvelle tournée commune. Un nombre impressionnant de chanteurs de folie seront de la fête pour célébrer cette décennie 80.

 

ROMAN : « SOROR » MATHILDE JANIN – Editions Acte Sud ( Interview)

Elle s’appelle Légion, mais elle joue toute seule : la musicienne au crâne rasé sillonne la France et l’Europe en fourgonnette pour donner des concerts dans les bars. Son nom est tatoué sur le bras de Nicola, une belle jeune femme à l’étrangeté farouche qui retrouve un soir un ancien camarade de collège avec lequel elle voudrait évoquer le passé. Si l’histoire de Légion et Nicola était un puzzle, les pièces à assembler seraient des enfants étudiant le violon dans un château entouré de hauts murs, un frère mort trop tôt, un poète amoureux, une actrice mystérieusement disparue, un professeur de piano aux boudes angéliques, une fillette qui attend sa mère bien tard après l’école…
Dans une langue mélodique et brutale, Mathilde Janin orchestre un roman des mensonges et des angles morts pour écrire le saccage de l’enfance, les traumatismes indicibles. En confrontant des jeunes filles à la névrose et au déni d’une société qui n’aime pas les voir libres, elle invente une poétique de la mémoire fracassée, et mise sur l’antidote des amitiés extraordinaires.

INTERVIEW DE MATHILDE JANIN

JAZZ-POP : FANELLY « METRO STORIES » Sortie le 19 Mars .( tunecore / bandcamp)

« Chaque chanson raconte une histoire » confie l’italienne Fanelly à propos de son album « Metro Stories » dont la sortie est attendue avec les premiers jours du printemps.

Pourquoi ce titre ? Tout simplement parce que cette jeune maman active s’est inspirée de femmes et d’hommes croisés durant ses longs trajets dans les transports pour écrire des textes sensibles dans lesquels elle imagine leurs attentes, leurs déceptions, leurs espoirs… 

Originaire de la région des Pouilles en Italie, elle cultive naturellement un goût certain pour les arts et la musique mais passera tout d’abord par la case études en décrochant un master d’économie. Un bagage qui lui offrira l’opportunité de voyager.  « Cela m’a permis de m’enrichir au contact d’autres cultures. Je me suis toujours sentie comme une citoyenne du monde » se souvient-t-elle. 

Mais le monde se révèle parfois à portée de main. C’est en effet après avoir assisté à un concert de Charlie Winston au Casino de Paris, qu’elle est rattrapée par sa passion pour la musique. Dès le lendemain, elle décide d’acheter une guitare et de suivre les cours du musicien Matthieu Barjolin. ..

Concert le 25 Mars 2021 au Sunset – Paris

Continuer la lecture de « JAZZ-POP : FANELLY « METRO STORIES » Sortie le 19 Mars .( tunecore / bandcamp) »

Un univers à part : OUTED présente « Egocentriques », leur dernier titre accompagné par un très beau clip.

A l’origine Ted, c’est Frédéric Tavernier (chant/guitariste). Le travail sur l’album fait que Noémie Chevaux (chant/clavier) prend une place équivalente à celle de Fred. Ted devient un duo qui sort 3 morceaux accompagné d’un clip : « Poil dans la main » (reprise hommage à Jacques Higelin), « J’fais des rêves », et l’actuel « Egocentriques »

Mais quelque chose ne fonctionne pas bien, n’est plus logique….

Alors Ted devient OUTED

Outed, cela signifie : se singulariser, se démasquer (un clin d’œil à cette période qui restera dans les mémoires…).

Et avant de se dévoiler dans un album au printemps, OUTED présente « Egocentriques », leur dernier titre accompagné par un très beau clip.

Il est extrait de l’album qui paraitra au printemps prochain. Il a été produit par Sébastien Hoog (qui a travaillé au côté d’Izia, Jeanne Cherhal, Miossec,….) et mixé à ICP (Bruxelles) par Erwin Autrique (Arno, Mickey 3D, Vanessa Paradis, Alain Bashung,…).

BLUES : GRANT HAUA – « AWA BLUES » Du blues from New-Zeland Sortie le 19 février 2021 Dixiefrog / Pias

Comment nommer la providence qui a permis au label Dixiefrog de croiser la route de cet artiste néo-zélandais d’origine Maori un jour sombre de Janvier ?

Les talents de ce calibre sont rares : GRANT HAUA possède tous les dons :  Un timbre de voix que ne renierait pas Tom Jones, une technique de guitare stupéfiante, une facilité mélodique qui interpelle, une histoire singulière entre celle de sa culture Maori et les hauts sommets du rugby néo-zélandais et une dévotion au blues sans faille !

Raconter sa vie

« Je suis juste un mec avec sa guitare. Il faut raconter l’histoire sans passer par quatre chemins ». Rien de mieux donc que Grant HAUA par lui-même :

« J’ai commencé la guitare à l’âge de 13 ans, en suivant mon petit frère et pour plaire aux filles. Comme beaucoup de gamins de cet âge .. Puis j’ai continué ..  La nouvelle Zélande est un tout petit pays, ou il est complexe de mesurer si on est vraiment bon ou pas , alors que de l’autre côté de l’océan , vous êtes des millions … Depuis 10 ans, je me produis en spectacle et j’aime voir ces milliers de gens ,  sentir la foule s’amuser, c’est ça la vraie récompense …

Continuer la lecture de « BLUES : GRANT HAUA – « AWA BLUES » Du blues from New-Zeland Sortie le 19 février 2021 Dixiefrog / Pias »

BLUES -ROCK / Popa CHUBBY Tinfoil hat nouvel album sortie le 12 Mars 2021 (Dixiefrog – Pias)

 

Le nouveau manifeste de Popa Chubby sur fond de COVID 19. Un cri de colère et de rage envers les puissants !

Un cri du cœur et d’amour envers ses fans 

A l’aube de la soixantaine et après plus de 30 ans de carrière nous voilà rassurés : Popa Chubby continue de se battre contre les injustices de ce monde ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’actualité de cette année 2020 lui a offert avec la pandémie de la COVID-19 une « magnifique » inspiration pour nourrir la création de son nouvel album « Tinfoil Hat » ! Comme il l’écrit lui-même, la création de ce disque s’est imposée d’elle-même dès le début du premier confinement en mars dernier. De retour dans sa base de la Hudson Valley suite à un dernier show joué en Floride, notre homme a de suite voulu envoyer un message d’empathie et de soutien à ses fans et c’est ainsi qu’est né le morceau « Can I Call You My Friends ? ». La réaction fut si soudaine, chaleureuse et intense qu’il a trouvé là matière à poursuivre ce « dialogue » en composant d’autres morceaux qui forment aujourd’hui la trame de ce « Tinfoil Hat ».

Continuer la lecture de « BLUES -ROCK / Popa CHUBBY Tinfoil hat nouvel album sortie le 12 Mars 2021 (Dixiefrog – Pias) »

RAPHAËLLE GIORDANO « Le bazar du zèbre à pois » Editions Plon (Interview)

Auteur star, Raphaëlle Giordano revient chez Plon avec un roman réjouissant. Après le best-seller Cupidon a des ailes en carton, l’auteur du phénomène Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une surprend et séduit une nouvelle fois. Au meilleur d’elle-même.

 » Je m’appelle Basile. J’ai commencé ma vie en montrant ma lune. Est-ce pour cela que j’ai toujours eu l’impression de venir d’une autre planète ? Je n’ai pourtant pas compris tout de suite de quel bois j’étais fait. Peut-être plus un bois de Gepetto que de meuble Ikea. »

Basile, inventeur, agitateur de neurones au génie décalé, nous embarque dans un univers poético-artistique qui chatouille l’esprit et le sort des chemins étriqués du conformisme. De retour à Mont-Venus, il décide d’ouvrir un commerce du troisième type : une boutique d’objets provocateurs. D’émotions, de sensations, de réflexion. Une boutique  » comportementaliste « , des créations qui titillent l’imagination, la créativité, et poussent l’esprit à s’éveiller à un mode de pensée plus audacieux ! Le nom de ce lieu pas comme les autres ? Le Bazar du zèbre à pois….

 

INTERVIEW DE RAPHALËLE GIORDANO

Continuer la lecture de « RAPHAËLLE GIORDANO « Le bazar du zèbre à pois » Editions Plon (Interview) »

PIERRE CHEREZE « ON ROUTE 66  » Interview

Pierre Chereze, un  grand  guitariste.

Le petit parisien  en vacance à la campagne est émerveillé par la nature…C’est peut-être la  nature qui lui aura donné ses premières notes d’émotion. Il écoute alors toutes sortes de musiques, du classique au jazz et découvre Presley. Il a 12 ans il rêve d’être le King !

Une première guitare folk et il commence seul à pincer les cordes et à lire les tablatures,  apprendre quelques accords. Il aurait pu en rester là, mais une rencontre incroyable avec le guitariste de Michel Polnareff, Jacky Limage est une révélation. Désormais la guitare fera partie de sa vie.

En 1976, Jacques Higelin le remarque  dans au studio D’Hérouville et lui demande de rejoindre ses musiciens. Le début d’une longue histoire. Il explorera toutes les musiques, lui le rocker et country man, folk et jazz,  il partira sur les routes musicales hispaniques, tzigane, Africaine, les Andes…

En  country, Jeff Beck a quelques références qui l’inspire, comme Ray Cooder et Mark Knopfler.

Il  a accompagné  Vincent Absil, Buzy, Louis Chedid, Christian Delagrange, Diane Dufresne, Brigitte Fontaine, Pierre Groscolas, Nina Hagen, Jacques Higelein Khaled, Robert Lauri, Bernard Lavilliers, Eric Vincent, Gérard Manset, Catherine Ribeiro, Jean Sommer, Vic Laurens (Les Vautours), Jean Veidly ( Les Pirates) sans oublier Renaud

Avec ce “On Route 66”, il nous offre un voyage bien au-delà de cette route mythique, un parcours dans son univers musical des années 40 aux années 70 avec  la fraîcheur de l’improvisation qui lui est chère.

Bonne route avec Pierre Chéreze ! Un conseil, faites  le plein avant car vous n’aurez pas envie de vous arrêter.  

Récit : GILLES PARIS  » Certains cœurs lâchent pour trois fois rien » Editions Flammarion ( Interview)

« Les cliniques spécialisées, je connais. Je m’y suis frotté comme on s’arrache la peau, à vif. Les hôpitaux psychiatriques sont pleins de gens qui ont baissé les bras, qui fument une cigarette sur un banc, le regard vide, les épaules tombantes. J’ai été un parmi eux. »

Une dépression ne ressemble pas à une autre. Gilles Paris est tombé huit fois et, huit fois, s’est relevé. Dans ce récit où il ne s’épargne pas, l’auteur tente de comprendre l’origine de cette mélancolie qui l’a tenaillé pendant plus de trente ans. Une histoire de famille, un divorce, la violence du père. Il y a l’écriture aussi, qui soigne autant qu’elle appelle le vide après la publication de chacun de ses romans. Peut-être fallait-il cesser de se cacher derrière les personnages de fiction pour, enfin, connaître la délivrance. «Ce ne sont pas les épreuves qui comptent mais ce qu’on en fait », écrit-il. Avec ce témoignage tout en clair-obscur, en posant des mots sur sa souffrance, l’écrivain nous offre un récit à l’issue lumineuse. Parce qu’il n’existe pas d’ombre sans lumière. Il suffit de la trouver.

INTERVIEW DE GILLES PARIS