L’Elysée au féminin, de la IIe à la Ve République – Entre devoir, pouvoir et désespoir Joëlle CHEVE -Editions du Rocher- (Interview de Joëlle Chevé)

Alors que le débat sur le statut de l’épouse du président de la République ressurgit, l’historienne Joëlle Chevé retrace sur plus de deux siècles les destins exceptionnels des Premières dames. De Theresa Tallien, Joséphine Bonaparte, Elise Thiers ou Henriette Poincaré, à Brigitte Macron, en passant par Michelle Auriol, Germaine Coty, Yvonne de Gaulle ou Danielle Mitterrand.

Une trentaine de portraits officiels et intimes dévoilent comment chacune a vécu ce redoutable honneur, entre nostalgies monarchiques, égalitarisme républicain, évolution de la condition féminine et violence médiatique.
D’une plume vivante, qui mêle analyses historiques, anecdotes émouvantes ou tragiques et traits d’humour, Joëlle Chevé interroge l’avenir à la lumière du passé. La Première dame doit-elle s’en tenir à des rôles traditionnellement féminins : accompagner le Président, accueillir les hôtes de la République, représenter la haute couture française, s’investir dans l’humanitaire ? Peut-elle s’en inventer d’autres ? A-t-elle vocation à représenter plus spécifiquement les femmes ? Bref, à quoi sert-elle et doit-elle servir à quelque chose ? Autant de questions qui interrogent, en régime républicain, sur la notion même de « couple présidentiel ».

INTERVIEW DE JOËLLE CHEVE