Alain Sanders « La véritable histoire de Jesse James, Guérillero sudiste »

Jesse James, le bandit au grand cœur est raconté dans un livre signé Alain Sanders « La véritable histoire de Jesse James, Guérillero sudiste » paru aux éditions atelier fol’fer.

De Jesse James, nous avons  l’image d’un bandit, un pilleur de banque et un hors la Loi sans foi ni loi. C’est vite oublier que si l’outlaw est passé à la postérité par ses exploits de bandit, c’est d’abord parce qu’il était un combattant de l’Union qu’il est passé de l’autre côté de la Loi des Yankees et que c’est le sentiment de  révolte que  de voir  ses amis fermiers du Sud se trouver  dans une misère noire qui l’a poussé à voler les riches nordistes pour donner aux pauvres sudistes. Guérirello  avant tout comme le dit Alain Sanders.

A travers ce livre fort documenté,  on découvre à la fois l’univers de ces  familles sudistes, le contexte politique et social des années 1850/80 dans une Amérique  en proie à ses démons et  l’engrenage qui ont conduit les frères James à se marginaliser.

On y découvre les causes, les traques, les exploits au cri du « rebel  Yell ». Comment ces attaques  de banques ou de diligences suivies de périodes de calme apparent sous des identités d’emprunt , ont permis à Jesse et sa bande de vivre presque normalement avec toutefois  un colt sous la main au cas où les Pinkerton débarqueraient. Comment  Jesse fut arrêté une fois et remis en liberté et comment la trahison venant le plus souvent de ses amis  (le proverbe disant protégez moi de mes amis, mes ennemis je m’en occupe prend tout son sens dans cette histoire) on a tué Mr Howard désarmé et dans son dos d’une balle dans la tête, le 3 avril 1882. Un geste de lâche  pourtant dans un far-west où les hommes avaient normalement un sens de l’honneur.

Les concitoyens de Jesse James ne s’y sont pas trompés et ont contribué à créer une  légende hors du commun  popularisée  dans une ballade écrite par un inconnu et  enregistrée pour la première fois en 1924  par Bascom Lamar Lunsford et interprétée par de nombreux artistes tel Woody Guthrie en 1939 et de nombreux films consacré à ce Robin des Bois du Sud.

Il demeure toujours un mystère sur les obsèques de Jesse James, et sur l’état de son corps qui repose au cimetière de kearney dans le Missouri. Un mystère qui demeure à jamais.

Une destinée hors du commun entre Histoire et légende. Découvrons qui fut le vrai Jesse James

Alain Sanders :« La véritable histoire de Jesse James, Guérillero sudiste » paru aux éditions atelier fol’fer. www.atelier-folfer.com