La Route de la soie par Alfred de MONTESQUIOU – Editions du Chêne/ARTE (Interview).

Qui n’a jamais rêvé d’arpenter les régions de Chine et d’Asie Centrale, comme le firent des milliers de caravaniers pendant presque 2000 ans ? De s’imprégner des richesses culturelles des civilisations et des empires ? D’endosser tour à tour l’habit de l’explorateur, de l’archéologue, voire de l’ambassadeur, pour s’étourdir de cultures et de rencontres avec des peuples de tous les horizons ?Dans les pas de Marco Polo, Alfred de Montesquiou, Grand reporter à Paris Match et prix Albert Londres emmène les amoureux du voyage et de l’aventure sur les 12000 kilomètres de la route de la soie.

De la Turquie à la Chine, en passant par l’Iran, le Turkménistan et l’Ouzbékistan, il partage ses aventures avec nous et nous révèle les empreintes laissées par les innombrables échanges, commerciaux, culturels et religieux. Au cours de son voyage, ses interlocuteurs nous content des histoires et des anecdotes qui dressent un tableau par petites touches de ce que représente encore aujourd’hui cette route légendaire.

Venise, porte ouverte sur l’Orient – Bosphore, à cheval sur deux mondes – Anatolie, les caravanes d’Asie mineure – Tabriz, capitale des marchands – L’Iran, assassins, empereurs et roi mages – Yazd, le feu sacré de Zoroastre – Boukhara, lumière de la Transoxiane – Samarcande, perle des villes – De Tachkent à Ferghana, le creuset d’un continent – Kirghizie, les seigneurs de la steppe – Vers Kashgar, aux portes de l’empire du Milieu – Gobi, les oasis interdites – Taklamakan, les grottes des mille Bouddhas – Lanzhou, au fil du Fleuve Jaune – Xi’an, capitale de l’empire du Milieu

L’auteur Alfred de Montesquiou fait ses premiers pas de journaliste en 2004 à l’agence Associated Press comme correspondant en Haïti et au Moyen Orient (au Caire), où il couvre la plupart des grands conflits de la région, puis comme correspondant de guerre, notamment en Afghanistan et en Irak. En 2010, il rejoint le magazine Paris Match, pour lequel il couvre la plupart des révolutions du Printemps Arabe. En 2012, il obtient le prix Albert Londres pour sa couverture de la chute du colonel Kadhafi en Libye et, en 2013, le prixNouveau Cercle Interallié pour son livre Oumma, récit de voyage et de reportage sur le Moyen-Orient.

INTERVIEW D’ALFRED DE MONTESQUIOU