VICTOR HUGO AMOUREUX par Christine Clerc Editions Rabelais (Interview)

Les femmes ont inspiré à Victor Hugo les plus beaux poèmes de la littérature française. Sa fille Léopoldine, noyée accidentellement, sa maîtresse Juliette Drouet, qu’il abreuvera pendant cinquante ans de lettres d’amour, la romancière Léonie d’Aunet, qui fera de la prison
à cause de lui, la comédienne Alice Ozy, à qui il fera une cour assidue…Et tant d’autres…


On les retrouve aussi dans ses romans et son théâtre. Il aimait tellement les femmes qu’il sera, avant la lettre, l’un des premiers féministes, prônant déjà l’égalité entre les sexes. C’est ce que nous raconte Christine Clerc dans un récit coloré
qui restitue une époque en redonnant à ces inspiratrices la place qui leur revient.

Lire un extrait : ici

INTERVIEW DE CHRISTINE CLERC