Noël BALEN : Django Reinhardt LE GENIE VAGABOND Editions du Rocher (Interview)

Le 16 mai 1953 disparaissait l’un des musiciens les plus fulgurants du XXe siècle. Django Reinhardt est aujourd’hui encore considéré comme un modèle pour les nouvelles générations de musiciens, mais il est surtout devenu un mythe pour la plupart des auditeurs. Ce Manouche secret, dont il n’est pas exagéré d’affirmer qu’il est le plus grand guitariste de l’histoire du jazz, a mené une existence hors du commun où la réalité semble parfois se confondre avec la légende. 

De sa naissance à Liberchies (Belgique) en 1910 jusqu’à sa mort dans la paisible retraite de Sarrois, cette biographie retrace les étapes d’une carrière exceptionnelle et d’une existence riche de contrastes : les premiers bals musettes, l’incendie de sa roulotte et sa main gauche mutilée, la révélation du jazz et la rencontre avec Stéphane Grappelli, la création du Quintette du Hot Club de France, les années de gloire et les dépenses fastueuses, les déceptions américaines auprès de Duke Ellington et les difficiles retrouvailles de l’après-guerre… Autant de moments forts qui jalonnent la pérégrination d’un homme volontiers nonchalant, parfois fantasque, farouchement libre traversant les événements au-delà des contingences, tout simplement ailleurs.
Ce livre est complété d’une discographie chronologique exhaustive.
Écrivain et musicien, Noël Balen partage son activité entre littérature, productions discographiques et conférences sur les musiques noires américaines. Parmi ses nombreux ouvrages musicologiques, figure L’Odyssée du jazz désormais considéré comme un classique. Par ailleurs, il écrit la série romanesque Le sang de la vigne, vingt-quatre enquêtes au coeur des grands vignobles, en collaboration avec Jean-Pierre Alaux. Il cosigne également avec Vanessa Barrot les romans de la série Crimes gourmands.
INTERVIEW DE NOËL BALEN