Thriller : MEMORY TRACK par Roland COHEN Fortuna Editions (Interview)

Tout bascule dans la vie de Théo le jour où il décide de rejoindre son frère pour un week-end à Istanbul. Celui-ci participe à un congrès de chercheurs et, se sentant menacé, lui confie un code secret. Il veut protéger ses recherches notamment sur la découverte d’inestimables gisements d’hydrocarbures sous la mer Noire.

Sans l’avoir voulu, Théo devient le gardien du code. Mais Théo, ne tarde pas à se faire agresser par de mystérieux inconnus. Devenu amnésique, il perd 24 heures de sa mémoire.

Réfugié à New York, il devient la proie des services secrets. Pour la CIA, le FSB, le MI6, la DGSE, tous les moyens sont bons pour percer ce secret enfoui dans la mémoire du jeune homme. Il S’agit d’un enjeu considérable: des ressources gazifères situées à la croisée de plusieurs eaux territoriales et que se disputent les grands groupes pétrochimiques.

Sympathique et beau garçon, Théo tombe amoureux de la jolie June, artiste peintre new-yorkaise qui va le séduire et le soutenir. Son parcours le conduira autant à retrouver sa mémoire qu’à comprendre qui était réellement son frère tragiquement disparu.

Toute l’actualité sur MEMORY TRACK, le nouveau thriller de Roland Cohen, les critiques littéraires, les dédicaces en librairie, la géopolitique autour de la mer Noire et à New-York… Ainsi que les découvertes hydrocarbures, pétrole et gaz de schiste…

« Memory Track nous assure, dans un cocktail explosif, une lecture passionnante. » Vladimir FÉDOROVSKI dans sa préface

Roland COHEN est un habitué du « monde politique » et de la Finance. A la tête d’une agence de communication, il a créé d’importants événements économiques comme le « Forum de l’Investissement », et travaille pour plusieurs gouvernements. Après le succès de La Parade des Serpents, PRIX Alcazar 2011 du meilleur thriller d’actualité, Roland Cohen nous entraine dans le monde inquiétant des ambassades, des services secrets, des chefs d’Etat, des lobbies pétroliers, et des mafias d’Europe de l’Est.

INTERVIEW DE ROLAND COHEN