Madame de Staël par Ghislain de DIESBACH (Interview)

La vie passionnée et tumultueuse de celle qui incarna presque à elle seule l’opposition à Napoléon.

Avec le talent d’écriture et l’érudition qu’on lui connaît, Ghislain de Diesbach trace le portrait exhaustif d’une femme à la sensibilité rare, exigeante et tourmentée, disant d’elle-même : « Je suis une personne avec laquelle et sans laquelle on ne peut vivre. » Elle incarne avec Chateaubriand l’un des deux tempéraments d’écrivains les plus personnels du siècle.


Digne héritière des Lumières, croyant au progrès indéfini du genre humain par la pratique de la raison et de la liberté, elle fut la première à donner au mot romantisme sa signification nouvelle et permit à la France de mieux comprendre l’Allemagne. Par la hardiesse de sa pensée, par son esprit d’indépendance, l’auteur des Considérations sur les principaux événements de la Révolution française semble aujourd’hui étonnamment moderne, et son génie singulier, plus brillant encore qu’il ne paraissait à ses contemporains.

Editions Perrin

La plupart des biographies de Ghislain de Diesbach sont devenues des classiques : Proust, Chateaubriand, La Princesse Bibesco, L’Abbé Mugnier.

INTERVIEW DE GHISLAIN DE DIESBACH