Le cinéma italien appassionato L’âge d’or de Cinecittà par GEORGES AYACHE (Editions du Rocher) Interview

Sophia Loren, Marcello Mastroianni, Vittorio Gassman, Alberto Sordi, Luchino Visconti, Anna Magnani, Vittorio De Sica, Federico Fellini… Des noms illustres qui incarnent aujourd’hui encore la diversité et la vitalité du cinéma italien d’après-guerre. Jusqu’au milieu des années 1970, Cinecittà aura réuni une floraison exceptionnelle de talents en tous genres : acteurs, réalisateurs mais aussi scénaristes, compositeurs ou encore producteurs.

Leurs films auront surtout donné lieu à une identification saisissante entre ce cinéma et la société dans laquelle il se sera développé. Les drames comme les comédies « à l’italienne » racontent la reconstruction exaltante du pays au sortir de la longue période fasciste, le miracle économique des années 1960, le malaise existentiel d’une société traditionnelle face au choc de la modernité, les problèmes sociaux… Mais par-dessus tout une irrépressible joie de vivre, cette gioia di vivere et une extraversion qui, au-delà des clichés et des caricatures, restent la marque de fabrique de cette Italie.

Aujourd’hui, ce cinéma flamboyant que nous avons tant aimé n’existe plus, mais il nous a laissé en héritage une certaine idée de la nostalgie. C’est l’histoire de ses talents qui est contée ici à la manière d’un roman foisonnant, pour le public qui fut le sien : non pas celui des spécialistes, mais celui des passionnés.

INTERVIEW DE GEORGES AYACHE

 

Georges Ayache, né en 1950, est un écrivain français, politologue et avocat. Historien de formation et ancien diplomate, il a publié une vingtaine d’ouvrages, parmi lesquels Frank Sinatra. La voix de l’Amérique(2014), Le Retour du général de Gaulle (2014) et Les Présidents américains (2016).