SONNONS L’ALARME ! par Edwy Plenel – Editions Don Quichotte- (Interview)

Le quinquennat du second président socialiste sous la Ve République s’achève sur un sentiment de sidération devant l’état de démoralisation et de division de la gauche, tandis que l’extrême droite continue d’imposer ses peurs et ses haines à la vie publique. La catastrophe est déjà là, celle d’un président qui n’a pas su apaiser et réconcilier une France que son prédécesseur avait profondément divisée et blessée.


Sonnons l’alarme ! montre combien le choix de Manuel Valls comme Premier ministre, le 31 mars 2014, en a accéléré le cours. Tournant de la présidence Hollande, il fut à la fois le signe de la rupture idéologique avec son propre camp politique et l’affichage d’une conversion à l’ordre néo-conservateur, sécuritaire et économique. Cet inventaire met aussi en évidence combien la réaction du pouvoir aux attentats, ici replacés dans leur contexte géopolitique international, fut une fuite en avant autoritaire, brutalisant la société, ses libertés fondamentales et sa vitalité démocratique.

Sous le titre Qu’ont-ils fait de nos espoirs ? (2015), Mediapart dressait un premier bilan du quinquennat Hollande, du « Moi, président… » à tous les renoncements du chef de l’État. La suite de l’inventaire se poursuit dans ce second volume, Sonnons l’alarme !

INTERVIEW D’EDWY PLEYNEL