J’aurais pu être la marquise des anges ANNIE PHILIPPE Editions du Cherche-Midi ( Interview)

Un témoignage épique sur les sixties.

Née dans une famille pauvre mais digne, Annie Philippe rêve d’être une étoile. De même que le vrai est souvent invraisemblable, l’improbable advient : elle obtient des figurations à la Maison de la radio puis devient l’une des premières femmes disc-jockey. De là, tout s’enchaîne, un premier disque à dix-huit ans, suivi d’un deuxième – Ticket de quai qui cartonne à un million d’exemplaires, l’ivresse de la scène, la vie de palace, l’amour romantique avec Claude François, la passion pour Jean Yanne, le mariage avec le truand René Juillet – exécuté par le milieu en 1980 –, son amitié amoureuse avec Laurent Fignon, sa longue relation avec Frank Alamo ; elle vit les aventures les plus incroyables, se remarie avec le directeur sportif Cyrille Guimard, retourne sur scène dans la Tournée des idoles

Cette vie-là est comme celle de la marquise des Anges : d’une campagne profonde à la cour du roi, et de la cour des miracles aux harems du sultan, on ne peut la résumer, il faut la lire pour y croire.

INTERVIEW D’ANNIE PHILIPPE